12 jours et 10 nuits

LES VÉRITÉS CB-VOYAGES

Imprimez le PDF.

NOS ATOUTS :

Islande : île magique et indomptable, qui offre au voyageur des paysages d’un autre monde : majesté des glaciers, mosaïque de cratères, déserts de sable volcanique, vertigineuses cascades, geysers, falaises peuplées d’oiseaux . . .

Cet itinéraire varié donne une idée précise de la composition des paysages islandais en privilégiant, en plus, l’incursion à l’intérieur des Terres et ses paysages sauvages.

Vous aborderez tour à tour, les vastes paysages glaciaires du Nord, l’étonnante région de Myvatn, les immenses glaciers de la côte Sud.

Enfin la région des montagnes de Landmannalaugar, terminera en apothéose la découverte des nombreuses merveilles qui s’offrent à vous durant ce voyage.

islande

glacier-islande

glacier-islande

 

Programme détaillé :

Imprimez le PDF.

Jour 1 : Paris (avion) >> Keflavik aéroport

-Départ de Paris pour Keflavik : à l’arrivée, accueil par votre guide.
-Vous débutez votre séjour par une petite découverte de Reykjavik.

REYKJAVIK est une capitale charmante où il fait bon vivre et qui vaut le coup qu’on s’y arrête. Découvrez à pied son quartier de vieilles maisons en bois colorés, ses musées, ses cafés animés, ses boutiques d’artisanat et aussi de design scandinave dernier cri, ses piscines chaudes,   …
il y a de quoi faire !
Reykjavík est formée de quartiers faiblement peuplés, où alternent maisons traditionnelles en bois ou en tôle, colorées, entrepôts, bâtiments très contemporains !
L’un des symboles de Reykjavík est la cathédrale luthérienne de Hallgrímskirkja. Sa façade en béton est inspirée des formations basaltiques que l’on trouve un peu partout dans le pays.
La visite des nombreux musées de Reykjavik permettra de mieux comprendre la culture islandaise.
Ne manquez pas de faire un tour au Musée national et au Saga Museum situé dans l’une des citernes du Perlan, le grand réservoir géothermique qui alimentait auparavant Reykjavík.
La ville est aussi réputée pour son activité nocturne, n’hésitez pas à flâner dans la rue principale Laugavegur un soir de week-end, animation garantie !

-Continuation à travers la péninsule de Reykjanes pour votre hébergement à Reykjavik.
-Dîner et nuit à Reykjavik au bord d’un petit lac.

Jour 2 : Reykjavik – Le cercle d’Or – Efstadallur (environ 250 km et 2 h de marche)

-Petit-déjeuner.
-Notre périple commence avec la découverte du Cercle d’Or  et  trois sites parmi les plus célèbres de l’île. Le nom semble un peu magique, ce qui n’est pas si surprenant en Islande !

En réalité le Cercle d’Or désigne l’un des plus beaux circuits du Sud de l’Islande regroupant 3 merveilles : Geysir, Gulfoss, et Thingvellir , toutes proches de Reykjavík.

Thingvellir : parc naturel dont la renommée est historique autant que géologique.
Le parc abrite une impressionnante faille à ciel ouvert, conséquence du chevauchement des plaques tectoniques d’Eurasie et d’Amérique du Nord.
Pour les Islandais, Thingvellir est le berceau de la nation.
Depuis l’an 930, les chefs médiévaux du pays s’y réunissaient dans une sorte d’hémicycle formé dans un champ de lave.
L’indépendance de l’Islande a été proclamée à cet endroit précis le 17 juin 1944.
Le Parc National de Thingvellir est classé au Patrimoine mondial de l´Unesco depuis 2004, car l’histoire des hommes et l’histoire naturelle s’y trouvent mêlées.

Jour 3 : Efstadallur – La Piste Kjölur – Massif des Kerlingarfjöll – Hveravellir – Akureyri (environ 310 km et 2 h de marche)

-Petit-déjeuner.
-Par la piste de Kjölur, nous rejoignons les vastes plateaux de pierre et de sable situés entre les glaciers Langjökull et Hofsjökull avant de bifurquer vers le massif des Kerlingarfjöll,
 » Les montagnes de la sorcière  » ( 1 heure de route ).
Intimement liée à l’histoire de l’Islande, la piste de Kjölur (F35) était empruntée dès l’an 930 par les Vikings du Nord qui se rendaient dans le Sud, pour rencontrer les autres tribus de l’île au Parlement de Thingvellir.
Située à 700 m d’altitude, la piste de Kjölur commence après les chutes de Gulfoss et se termine aux alentours du lac Blöndulón. Elle traverse des paysages sublimes de contrées désertiques, de glaciers et de montagnes, de prairies recouvertes de fleurs où les chevaux vivent en liberté. Pas une âme qui vive, ou presque, sur cette route qui semble loin de toute civilisation.

-2 heures de  randonnée dans les Kerlingarfjöll, un des plus gros massifs de montagnes rhyolitiques que compte l´île pour des paysages parmi les plus dantesques.
-Notre itinéraire se poursuit alors et rejoint un autre célèbre site de géothermie à HveravellirEn chemin, se trouve le site de Hveravellir, l’un des plus grands bassins géothermiques d’Islande.
-Entre les glaciers Langjökull et Hofsjökull, Hveravellir abrite des champs de lave et des plaines de sable d’où émergent fumeroles et sources bouillonnantes. Ce site exceptionnel est le point de départ de nombreuses balades plus ou moins longues.
-Découverte d´autres manifestations géothermales… et d’une délicieuse source chaude et  si le cœur vous en dit vous pourrez vous baigner.
-Nous quittons les hautes terres totalement inhabitées pour rejoindre les fjords du nord.
-En passant entre les montagnes , nous pénétrons dans la région du Skagafjördur.
-Visite d’une ferme ancienne aux murs de tourbe et au toit recouvert d’herbe à l’écomusée de Glaumbaer, qui nous en dira long sur le mode des vies des Islandais au cours des siècles passés.
-Nous poursuivons notre route toujours plus à l’est pour rejoindre l’Eyjafjördur et la capitale du Nord Akureyri.
-Déjeuner pique-nique en cours de route.
-Dîner et nuit à Akureyri (Guesthouse Skjaldarvik).

Jour 4 : Akureyri – Godafoss – Myvatn (environ 175 km et 3 h de marche)

-Petit-déjeuner.
-En route vers Mývatn, arrêt à Godafoss, « Cascade des dieux »
où les statues d´anciens dieux païens furent jetées en l´an mille, lorsque l´Islande se convertit au christianisme.

-Descente vers le lac de Mývatn et visite des pseudo-cratères de Skútustadir.
-Balade dans le dédale des formations ruiniformes de Dimmuborgir, « le village sombre » formé par la plus grande éruption à Mývatn il y a de cela 2000 ans.

-Poursuite de la découverte de la région avec les marmites de boue bouillonnante de Námarskard et randonnée dans les laves de Leirhnjúkshraun.

-Déjeuner pique-nique en cours de route.
-Dîner et hébergement dans les environs de la région de Mývatn.
Dans les années 60, la Nasa avait pour habitude d’envoyer ses astronautes dans la région du Lac Mývatn, dans le Nord de l’Islande, pour les préparer aux missions sur la lune…

-Bordant le lac, les pseudo-cratères de Skútustadir ont bien quelque chose de lunaire mais la comparaison s’arrête là car le lac abrite une faune aviaire très impressionnante, notamment de nombreuses espèces de canards. Les oiseaux sont attirés par les nuées de moucherons qui envahissent les rives du lac par beau temps. C’est d’ailleurs ces moucherons (inoffensifs mais désagréables) qui ont donné leur nom au lac…
-Paradis pour ornithologues, le lac Mývatn est aussi un site d’une incroyable richesse géologique liée à de fréquentes éruptions volcaniques. Non loin du lac, la faille de Grjótagjá abrite des sources d’eau chaude, de couleur turquoise, qui donneraient presque envie de se baigner…
Mais leur température dépasse 50° !

akureyri

Jour 5 : Lac Mývatn – Húsavík – Parc national de Jökulsárgljúfur (environ 195 km et 3 h de marche)

-Petit-déjeuner.
-Cette journée très variée commencera par une visite à Husavik et une rencontre avec les baleines dans cet ancien comptoir reconverti à l’observation des cétacés.

-Vous contournez la péninsule de Tjörnes, rejoignez Asbyrgi pour retrouver le Parc National de Jökulsárgljúfur. C´est là que vous pourrez décider si la théorie des scientifiques sur la fonte des glaciers formant ces rochers est plus crédible que l´histoire mythologique sur l´accident de Ódinn avec son cheval Sleipnir.

-Hjodaklettar et ses laves nous permettrons d’effectuer une marche, avant de retrouver l´une des plus puissantes chutes d´eau d´Europe : Dettifoss.

-Retour vers Mývatn.
-Déjeuner pique-nique en cours de route, et arrivée à Ljosavatn pour retrouver votre hôtel.
-Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 6 : Mývatn – Seydisfjördur – Egilsstadir (environ 225 km et 2 h de marche)

-Petit-déjeuner.
-Cap sur Egilstadir, la grande ville de l’Est, sa large rivière Lagarfljot, et Hallormstadur, sa célèbre forêt, la plus grande du Pays.

-Egilstadir nichée en contre-bas des haut-plateaux ou paissent des troupeaux de rennes, cette région fait la part belle à l’agriculture et à l’élevage des chevaux, un paysage presque familier pour vous, mais un endroit vraiment insolite dans ce pays.

-Par une route vertigineuse notre route nous conduit vers le très beau fjord de Seydisfjördur.

-Déjeuner pique-nique en cours de route.
-Dîner et nuit à Seydisfjördur à l’ hôtel Aldan.

Jour 7 : Egilsstadir – Höfn (environ 260 km et 2 h de marche)

-Petit-déjeuner.
-Journée de transition pour rejoindre le village de pêcheurs de Höfn.
-Fin des grands plateaux et des paysages de rift volcanique actif.

-Nous empruntons une route qui serpente entre océan et flancs de montagnes abruptes aux pointes acérées. D’un fjord à l´autre, d’une baie à l’autre, nous découvrons une côte sauvage où phoques, guillemots à miroir, cygnes chanteurs et eiders ne semblent pas être dérangés par notre visite.

-Puis, au détour d’une montagne, le glacier Vatnajökull réapparait, débordant de partout en direction de la mer.

-Gigantesque glacier, le plus grand d’Europe. Avec 8 400 km2, il est à peine plus petit que l’île de Beauté ! Sa glace, d’une grande pureté, peut atteindre 1 km d‘épaisseur par endroit. Sous cette blancheur majestueuse se trouvent plusieurs volcans dont le Grímsvötn, le plus actif d’Islande.

-En 1996, un tremblement de terre a provoqué son éruption, l’une des plus impressionnantes qu’ait connue le pays, heureusement sans faire de victimes. Une partie de la glace du Vatnajökull a fondu, formant un déferlement d’eau d’une incroyable puissance… On comprend mieux pourquoi l’Islande est surnommée  » le pays de glace et de feu  » !

-En chemin nous nous arrêtons à Fáskrúdsfjördur visiter l´exposition : « Fransmenn á Íslandi » qui a été mise en place pour commémorer la période durant laquelle les pêcheurs français venaient dans la région.

-Plusieurs arrêts en route pour admirer le paysage des fjords et baies.

-Déjeuner pique-nique en cours de route.
-Dîner et nuit la région de Höfn.

egilsstadir

Jour 8 : Höfn – Lagune glaciaire de Jökulsárlón – Parc national de Skaftafell – Vik (environ 255 km et 2h de marche)

-Petit-déjeuner.
-Poursuivant sur la route n°1, Jökulsárlon sera notre prochaine étape où nous découvrons la lagune glaciaire dont se détachent des icebergs issus du glacier Breidarmerkurjökull.

C’est aussi là que vous prendrez un bateau pour naviguer au milieu des icebergs.

-Marche dans le Parc National de Skaftafell entouré des langues glaciaires du Vatnajökull, le plus grand glacier d´Europe (8300 km²).

-Très verdoyant, ce parc offre de nombreuses escapades dont la plus connue est celle conduisant à Svartifoss, une cascade de 20 m de haut entourée de magnifiques orgues de basalte. Outre la beauté des lieux, l’un des points forts de Skaftafell est son ensoleillement dû au glacier qui le protège des intempéries. Prévoyez crème solaire et lunettes !

-Vous quittez la région de Skaftafell en traversant les étendues de lave couvertes de mousse qui faillirent détruire le village de Kirkjubæjarklaustur lors l´éruption de Laki en 1783.
-Vous traversez de vastes espaces de lave couverte de mousses épaisses, de désert de sable noir pour rejoindre Vík.

-Déjeuner pique-nique en cours de route.

-Balade jusqu’aux plages de sable noir de Vik et aux falaises de Dyrholey.
-Visite de l’écomusée de Skogar.
-Route sur la côte sud de l’île. Vous admirerez les chutes d’eau  Seljalandsfoss et Skogarfoss.

-Départ pour la vallée de Haukadalur, célèbre pour ses manifestations géothermales. Ici se trouve le grand geyser : Geysir , actuellement en sommeil, ce geyser a donné son nom à tous les geysers de notre planète.
-Son voisin le Strokkur projette une colonne d’eau chaude et de vapeur toutes les 5 minutes.
-Découverte de la chute de Gullfoss. Ici, la Hvita se jette dans un canyon d’orgues basaltiques dans un vacarme fracassant, les nuées d’eau arrosent les prairies alentours.

-Dîner et nuit dans la région de Fludir.

Jour 9 : Visite de la côte Sud (environ 170 km et 2 h de marche)

-Petit-déjeuner.
-Toujours plus vers l´ouest visite de la presqu´île de Dyrhólaey où vous verrez que le macareux moines niche parmi de nombreuses autres espèces d´oiseaux marins.

-Magnifique panorama sur l´océan et les glaciers aux alentours.

-La prochaine étape est Skógar où les eaux de la chute de  Skógafoss tombent de 60 mètres.

-Visite optionnelle de l´éco-musée de Skógar.

-Déjeuner pique-nique en cours de route.

-Dîner et nuit à Vik sur la côte sud.

skogafoss

Jour 10 : Massif du Landmannalaugar (environ 200 km et 2 h de marche)

-Petit-déjeuner.
-En route pour l’intérieur des terres.

-Journée exceptionnelle pour découvrir les nombreux phénomènes géologiques et volcaniques de cette partie du pays.

-Nous quittons le sud pour pénétrer à nouveau des paysages d´une variété sans fin, par la piste de Fjallabak. (F208), très réputée en Islande. Classée réserve naturelle depuis 1979, elle traverse le Landmannalaugar ( la vallée où les hommes se baignent ) en direction de la faille de l’Eldgjá. Ravinée par l’intense activité géothermique du volcan Torfajökull, cabossée de toute part.
De chaque côté de la piste, les montagnes passent du noir mat du basalte au jais de l’obsidienne, scintillant au moindre rayon de soleil. Leurs flancs sont recouverts de mousses vertes fluo qui contrastent avec les couleurs ocre, rose, rouille et jaune de la pierre. Plus on avance sur la piste, plus l’activité volcanique se fait sentir. On traverse des champs de lave bordés de fumerolles, de nombreuses rivières dont il faut passer les gués.
Dans ce décor sublime, l’homme est absent.
On peut facilement avoir un sentiment de  » fin du monde  » !

-Arrêt à la fissure explosive d´Eldgjá, « la faille de feu », une faille explosive qui  a laissé derrière elle cette cicatrice béante, longue de plusieurs dizaines de kilomètres, large de quelques centaines de mètres et profonde de 200 m. par endroits. Découverte à pied de ce lieu étrange.

-Toujours par la très belle piste de Fjallabak, « par derrière les montagnes », nous rejoignons le massif du Landmannalaugar. Innombrables traversées de rivières à gué, par une piste qui serpente entre plateaux et vallées, par des zones de mousses qui se déclinent sur les tons de verts possibles, même fluorescents.

-Petite randonnée dans les massifs ryolithiques multicolores : solfatares, coulées figées d’ obsidienne, lacs aux eaux turquoise, sources d’eau chaudes se succèdent.

-Possibilité de Baignade dans une source chaude.

-Déjeuner pique-nique en cours de route.

-Retour sur la côte Sud pour retrouver notre hébergement à l’hôtel.
-Dîner et nuit à Vik.

Jour 11 : Haifoss – Stöng – Gja – Reykjavik (environ 165 km et 2 h de marche)

-Petit-déjeuner.
-Retour sur Reykjavík par les chemins buissonniers qui nous permettent d´admirer les chutes de Háifoss et la petite faille de Gjá, sorte d´oasis perdue dans le monde minéral sous influence du volcan Hekla.

-Balade dans la faille de Gjá faite de bosquets de bouleaux arctiques, de petites cascades et d’orgues basaltiques.

-Reykjavik est une des attractions phares d’un voyage en Islande au même titre que les glaciers et les volcans. Son nom, qui signifie « baie des fumées », vient de la présence de sources chaudes et de vapeurs d’eau dans la région.

-Dernier arrêt aux chutes de Hjálparfoss , avant de gagner la capitale par le plateau de lave de Hellisheidi.

-Déjeuner pique-nique en cours de route.

-Dîner libre en ville.
-Transfert en bus privatif pour l’aéroport de Keflavik.

Jour 12 : Reykjavik – Voyage retour

-Assistance aux formalités et envol pour Paris.
-Fin de nos services.

islande-aurore-boreale

Bon à savoir :

– L’ordre des visites peut être modifié sur impératifs locaux, mais le programme sera respecté.
– Votre passeport doit être valide 6 mois après la date du retour.

Nos tarifs : 8 jours – 7 nuits

Imprimez le PDF.

ISLANDE-2 :  Terre des extrèmes : en 12 jours et 10 nuits

Tarif du Circuit en chambre double :  3430 €
Supplément pour Chambre Individuelle : 350 €

Tarifs calculés sur la base de 14 participants.
Tarifs valables en juin, juillet, août. Pas de tourisme possible aux autres mois.
Tarifs calculés au départ de Paris ( nous consulter pour un autre départ ).
Tarifs communiqués sous réserve de modification des tarifs aériens.
Tarifs communiqués sous réserve de disponibilité au moment de la réservation.
Tarifs communiqués sous réserve de modification du taux de change ( 1 euro = 1,40 US $ ).

Nos tarifs comprennent :

– Les vols réguliers : Paris / Reykjavik / Paris ;
– Les taxes d’aéroport au départ de Paris : 161 € actuellement
( sujet à réajustement jusqu’à l’émission des billets ) ;
– Le circuit en bus privatif pour toute la durée du circuit ;
– Le guide Islandais francophone du 1er au dernier jour
– Hébergement : 8 nuits en guest-house ou hôtels en chambre double avec sanitaires privatifs,
petit déjeuner inclus ;
– Hébergement : 2 nuits en guest-house ou hôtels en chambre double avec sanitaires non privatifs ;
– Les taxes de séjour ;
– La pension complète du dîner du jour 1 au déjeuner du jour 11
10 dîners –  menus à trois plats
10 déjeuners pique-niques ;
– L´entrée à l’écomusée de Glaumbaer ;
– La visite de  l´exposition : Fransmenn á Íslandi , à Fáskrúdsfjördur ;
– La croisière d’observation des baleines ;
– La croisière en zodiac au milieu des icebergs.

Nos tarifs ne comprennent pas :

– Les boissons au cours des repas ;
– Les pourboires du guide et conducteur ;
– Les assurances : annulation-accident-rapatriement-bagages : 60 € ;
– L’entrée au Blue Lagoon à Reykjavik ou Myrtvan ;
– L’entrée au Musée de Skogar ;
– Toutes prestations non mentionnées : dont le dîner du jour 11 = +55 € ;

Précisions :

Ces tarifs n’incluent pas les possibles augmentations susceptibles de se présenter tout au long
de l ‘année ( que ce soit les entrées, les hôtels ou les transports ), ceci étant dû à des  facteurs externes, comme la hausse du carburant ou les variations du taux de change entre le dollar et la monnaie locale.